TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LE REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN

εξέταση γιατρός Πειραιάς YODA νοσηλία χειρουργείο

Tout ce qu’il faut savoir sur le Reflux gastro-œsophagien

Si les sensations de… brûlure et d’acidité commencent à devenir une partie intégrante de votre quotidien, cela signifie avec une probabilité élevée que vous avez un Reflux gastro-œsophagien. C’est une des affections les plus fréquentes de nos temps, qui peut toutefois être traitée de façon efficace par une thérapie appropriée et à l’aide d’un gastro-entérologue qualifié.

Le Reflux gastro-œsophagien est une maladie caractérisée par le retour du contenu gastrique (aliments et acide gastrique) vers l’œsophage, ce qui entraine l’irritation de la muqueuse et l’apparition d’une multitude de symptômes douloureux et désagréables : toux, enrouement de la voix, sensation de brûlure dans la partie inférieure du thorax, difficulté à avaler, troubles digestifs et nausée, mais aussi sinusite chronique, asthme et différentes infections respiratoires.

Causes

Il y a beaucoup de facteurs qui peuvent amener au reflux gastro-œsophagien, dont la cause la plus fréquente est l’hyperacidité, c’est-à-dire la production exagérée de l’acide chlorhydrique dans l’estomac.

Le stress intense et l’alimentation négligée caractérisent le mode de vie moderne, catalysent l’apparition de cette maladie et aggravent ses symptômes.

Certains aliments, comme la nourriture frite et grasse, les épices, le chocolat, les boissons rafraîchissantes, le café, l’alcool, les jus acides comme le jus d’orange, ainsi que les substances comme la nicotine, affaiblissent le sphincter inférieur de l’œsophage avec le temps et facilitent ainsi le reflux des acides gastriques.

Les autres causes du reflux gastro-œsophagien peuvent être la grossesse et l’obésité, en raison de l’augmentation de la pression intra-abdominale, et aussi les différentes affections comme la sclérodermie, la sténose du pylore et certaines maladies respiratoires ou systémiques (par ex.: collagénoses).

L’utilisation des médicaments tels qu’anticholinergiques, béta-bloquants, bronchodilatateurs, antidépresseurs et autres peut souvent produire ou réveiller le reflux gastrique.

Complications

Si un reflux gastro-œsophagien est négligé et n’est pas traité à temps, il peut provoquer une multitude de complications, dont certaines sont assez dangereuses pour la santé.

Le reflux chronique des acides gastriques vers l’œsophage peut amener à une œsophagite, à une sténose de l’œsophage, à des hémorragies chroniques dans cette zone, à une hernie diaphragmatique et à une laryngite, ou même à un cancer de l’œsophage

Traitement

Le reflux gastro-œsophagien est une maladie chronique, dont les symptômes peuvent céder après une thérapie effectuée par un spécialiste gastro-entérologue.

Tout comme la multitude d’autres maladies, le diagnostic fait à temps est un facteur important pour l’anticipation, la détection et le traitement du reflux gastrique.

Son traitement se fait par une combinaison des changements du mode de vie, notamment : perte de poids, élimination du stress, du tabagisme et des aliments qui aggravent le reflux, ainsi que par l’administration des médicaments spécifiques qui neutralisent les acides de l’estomac.

Certes, la thérapie chirurgicale est recommandée dans les cas où les symptômes ne cèdent pas malgré le changement du mode de vie, des habitudes et du traitement médicamenteux.

Dans ce cadre-là, le suivi du patient par un spécialiste gastro-entérologue joue un rôle décisif. Le service de Gastro-entérologie de l’Unité d’hospitalisation de jour YODA, dispose des médecins spécialisés avec une large expérience de détection et de traitement des cas les plus compliqués du reflux gastro-œsophagien.

Le service de Gastro-entérologie de l’Unité d’hospitalisation de jour YODA est parfaitement équipé pour accueillir le patient et lui octroyer les soins nécessaires sans le moindre souci, autant pour le diagnostic que pour le traitement du reflux gastro-œsophagien.

BOX

10 Conseils pour traiter le Reflux gastro-œsophagien

  • Suivez un régime approprié, en évitant les aliments qui vous provoquent la sensation de brûlure.
  • Évitez la position allongée immobile et les efforts physiques après le repas.
  • Ne vous couchez que 3 heures après la fin de votre repas.
  • Essayez d’avoir vos repas souvent, mais à petites quantités.
  • Examinez votre poids.
  • Évitez le tabagisme.
  • Évitez l’alcool.
  • Ne portez pas les vêtements ou les ceintures qui vous serrent la taille.
  • Évitez, dans la mesure du possible, les situations stressantes ou angoissantes.
  • Dormez en une position où votre tête sera 10-12 cm plus haut que les jambes.

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.