TEST PAP DU SEIN : NOUVEL EXAMEN PRÉVENTIF DE DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN

Qu’est-ce que c’est et pourquoi les femmes doivent-elle l’inclure dans l’examen annuel de leur santé.

Déjà depuis 1947, le médecin cytologue mondialement connu Georgios Papanicolaou mettait l’accent sur la valeur de l’examen cytologique de la sécrétion des glandes mammaires, grâce auquel, de même que grâce au Test PAP du col de l’utérus, les cellules cancéreuses ou cellules avec toute sorte d’atypie peuvent être dépistées beaucoup d’années avant la création de la malignité.
Beaucoup de femmes peuvent présenter sécrétion des glandes mammaires au cours de leur vie. Pourtant, seulement de 6 à 8% des femmes qui présentent une telle sécrétion (liquide) s’avèrent finalement avoir le cancer du sein. Le prélèvement de ce liquide en vue de son étude cytologique est donc indispensable, en combinaison, certes, avec des techniques d’imagerie médicale telles que la tomographie par résonance magnétique, la tomographie numérique, l’élastographie ultrasonore etc. en fonction de l’âge de la patiente. L’étude cytologique de la sécrétion nous offre donc une information précieuse, étant donné qu’elle contient les cellules épithéliales en provenance des canaux galactophores du sein, car ce sont les endroits où les signes précurseurs de carcinome se manifestent le plus souvent.

Il en est de même aussi pour les femmes asymptomatiques, c’est-à-dire celles qui ne manifestent pas encore de sécrétion (liquide) des glandes mammaires.
L’appareil complètement automatique ΗΑLO fait un massage et produit simultanément une chaleur tout en réalisant une aspiration en douceur, nous donnant la possibilité de prélever le liquide des canaux galactophores du sein pour leur analyse cytologique.


C’est la seule méthode non-invasive (sans chirurgie), sans aucun risque de traumatisme, sans douleur particulière et sans radiation, mais avec la possibilité de répétition autant de fois qu’il sera nécessaire, qui nous permet de contrôler la santé de vos seins bien avant le repérage d’une tumeur palpable ou visible à la mammographie ou à l’échographie. Ce dépistage au stade très précoce signifie souvent la possibilité d’une complète guérison.
Tout comme le cancer du col de l’utérus, beaucoup de types du cancer du sein se développent lentement : 8 ans en moyenne avant de pouvoir être dépistés par la mammographie, ou 10 ans avant qu’une altération au sein ne devienne repérable à la palpation. Vous comprenez donc l’importance du rôle que joue cet examen dans la vie de chaque femme, surtout à l’âge de 25 à 35 ans, si elle ne passe pas un examen mammographique annuel et n’a pas d’historique individuel probant du cancer.

Les études approfondies confirment que les femmes en dessous de 55 ans, positives au test du liquide mammaire aspiré (test NAF) des cellules épithéliales, sont beaucoup plus exposées à un risque de développement du cancer du sein que les femmes négatives à ce test.

Le Test PAP DU SEIN sert au dépistage du risque de développement du cancer du sein chez les femmes.

HISTOIRE DE LA CYTOLOGIE DES SÉCRÉTIONS MAMMAIRES

1958 – Le médecin Georgios Papanicolaou et ses collaborateurs ont démontré les avantages de l’examen cytologique des sécrétions mammaires pour le diagnostic des affections du sein, y compris le cancer du sein.

1977 – L’Institut National du Cancer met les données du dépistage cytologique du liquide mammaire en relation avec les affections des seins.

1992 – Étude prospective élargie, avec un échantillon de 2.701 femmes, met l’atypie cytologique de l’examen du liquide mammaire directement en rapport avec l’augmentation du risque de développement du cancer du sein.

2006 – 25 ans de l’étude prospective confirment le rôle du test du liquide mammaire en tant qu’indice utile pour déterminer le futur risque de développement du cancer du sein.

2007 – La FDA (Food and Drug Administration des États-Unis) approuve et autorise le Test PAP du sein par l’appareil automatique ΗΑLO.

2009 – Plus de 100 publications et rapports de recherche mettent l’atypie du sein en relation avec risque élevé de développement du cancer du sein.

QU’EST CE QUE LE TEST PAP DU SEIN

Le Test PAP du sein est un examen simple qui dure 5 minutes et comprend l’aspiration et le prélèvement de la sécrétion (liquide) des glandes mammaires.

TEST PAP DU SEIN – LE PREMIER APPAREIL AUTOMATIQUE NON-INVASIF POUR L’ASPIRATION DE LA SÉCRÉTION MAMMAIRE (NAF)

ÉVALUATION DU RISQUE ET DES RÉSULTATS

Tout le monde s’expose à un certain risque de développement du cancer. Le risque égal au risque d’apparition du cancer du sein dans la population générale est appelé « risque naturel » (le taux de risque se multiplie par 1).

Les femmes qui ne présentent aucune sécrétion lors de l’examen ont donc le taux de risque bas, égal à celui de la population générale (risque naturel).

En présence d’une sécrétion (liquide) qui ne comporte que des cellules naturelles, le taux de risque du cancer du sein se multiplie par 2.

En présence d’un historique familial de cette maladie, le taux de risque se multiplie par 2, voire par 3.

En présence d’une sécrétion avec atypie cytologique / hyperplasie épithéliale atypique, le taux de risque se multiplie par 4,3 au minimum et par 6,3 au maximum.

En présence d’un historique familial simultanément avec une hyperplasie épithéliale atypique dans la sécrétion, le taux de risque se multiplie par 11.

QUELLES FEMMES SONT CONCERNÉES
  • Femmes asymptomatiques âgées de plus de 25 ans,
  • Femmes avec historique familial positif
  • Femmes positives aux tests de mutation BRCA1 et BRCA2
  • Femmes avec masse corporelle élevée, ou abusant d’alcool et du tabagisme
  • Femmes qui avaient pris des substituts hormonaux pendant plusieurs années
  • Femmes qui avaient pris des médicaments contraceptifs pendant plusieurs années
  • Femmes qui avaient été soumises à une mastectomie (lors de l’examen de l’autre sein)
  • Femmes avec affections bénignes des seins
TECHNIQUE

L’examen se fait à l’aide d’un appareil de technologie de pointe qui procède par l’application de deux petits réceptacles en silicone aux seins pour créer une hyperémie (par chaleur douce) et par un léger massage du sein pour stimuler une sécrétion des canaux galactophores et en prélever le liquide en vue d’un examen cytologique.

Facile à réaliser, indolore, avec possibilité de répétition, cet examen est réalisé par le personnel spécialisé et formé à l’utilisation de cet appareil.

80 % des femmes recommandent le Test PAP du sein aux autres femmes.

QUE SIGNIFIENT LES «CELLULES ATYPIQUES»?

L’objectif de cet examen est de déterminer la mesure dans laquelle une forme d’atypie est présente dans les cellules épithéliales des canaux galactophores.

Parmi les femmes dont les seins produisent du liquide, seulement de 1 à 2% ont des cellules atypiques, c’est-à-dire des cellules qui présentent une altération dans leur chaîne d’ADN. La cellule cancéreuse créée de cette manière est considérée comme «immortelle» et se multiplie de façon continue et arbitraire, et commence à conquérir de plus en plus d’espace au fil du temps, en créant une tumeur. On évalue ensuite si l’atypie cytologique est de risque élevé, faible ou nul, pour déterminer l’approche et la thérapie à suivre.

Les technologies comme la mammographie numérique de diagnostic ou de dépistage, l’élastographie ultrasonore, la tomosynthèse, l’imagerie par résonance magnétique, l’examen génétique, la chimioprévention etc. permettent donc d’explorer une atypie assez tôt pour avoir le temps de réaliser un traitement préventif.

AUTRES INFORMATIONS QUE VOUS DEVEZ CONNAITRE

70 % des femmes atteintes du cancer sont exposées à des facteurs de risque qui ne peuvent pas être dépistés, à l’exception de celui de leur âge.

Les femmes atteintes du cancer du sein qui ont un historique familial de cette maladie ne représentent pas plus de 8 à 9 pourcents de l’ensemble des cas du cancer.

Cet examen ne se substitue pas à la mammographie, ni à l’échographie, et ne se fait pas uniquement dans le but de dépister le cancer.

D’ailleurs, le repérage des cellules atypiques ne signifie pas forcément une malignité. Les traumatismes, les inflammations, et les états précancéreux peuvent aussi produire des cellules atypiques.

Le diagnostic précoce de développement du cancer du sein représente la voie de la guérison dans la plupart des cas s’il se fait à temps.

Pour cette raison, ne le négligez pas!

Dr. Stefanos G. Valantasis

Chirurgien – Gynécologue – Obstétricien

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.