QU’EST CE QUE LA MALADIE COELIAQUE?

Qu’est-ce que la maladie coeliaque?

La maladie cœliaque est une maladie chronique qui se manifeste chez les personnes avec prédisposition génétique, quand ces personnes consomment des aliments contenant du gluten. Cette maladie est le plus probablement auto-immune, considérée dans le passé comme très rare, tandis que de nos jours on sait qu’elle atteint 1% de la population mondiale.

Le gluten est une combinaison des protéines (gliadine et glutéline) contenues dans certaines céréales telles que le blé, l’orge et le seigle. Quand les patients avec maladie cœliaque consomment du gluten, leur organisme enclenche une réaction immunologique entraînant la destruction des villosités de l’intestin grêle. L’intestin grêle joue le rôle de la zone d’absorption des éléments nutritifs qui se fait par les villosités. Quand ces villosités se détruisent, l’organisme ne peut plus absorber beaucoup de substances et nous avons en résultat un syndrome de malabsorption. L’image clinique dépend de l’âge et de la gravité de la maladie. Très souvent, aucun symptôme n’apparaît, et le diagnostic se fait occasionnellement. Mais parfois on observe un syndrome de diarrhée chronique, ou plus rarement une constipation, une anémie ferriprive, un météorisme, une impossibilité de rétablir la masse corporelle normale, un retard de développement physique, une infertilité, des symptômes de carence en vitamines et en autres éléments, une ostéopénie ou une ostéoporose, des troubles neurologiques, un trouble de la biochimie hépatique, un retard de l’adolescence, une dermatite, un lymphome etc. Cette maladie peut s’accompagner aussi d’une thyroïdite auto-immune, d’un diabète sucré, d’un syndrome Down ou d’un syndrome Turner etc. La probabilité de l’apparition de la maladie cœliaque est accrue quand elle est déjà présente chez les membres de la famille.

Comment le diagnostic se fait-il?

Le soupçon de la maladie peut apparaître lors de la composition de l’historique médical et à l’issu des examens hématologiques. Si le médecin soupçonne la maladie cœliaque, il recherchera les anticorps spécifiques dans les analyses du sang : notamment, les anticorps anti-gliadine, anti-endomysium et anti-transglutaminase tissulaire. La confirmation se fait par la voie de la gastroscopie et par le prélèvement des biopsies de l’intestin grêle qui montre les lésions des villosités. Le contrôle génétique des antigènes d’histocompatibilité HLA est aussi possible. Le contrôle génétique peut être utile quand le diagnostic est incertain.

En quoi consiste la thérapie de la maladie cœliaque?

La maladie cœliaque est traitée par un régime sans gluten à vie. Quand le patient se met au régime sans gluten, les villosités de l’intestin reviennent dans leur état normal en une espace de 6 à 12 mois. Les symptômes cèdent en quelques semaines. Dans les cas graves, des compléments alimentaires seront probablement nécessaires pour un certain temps, tant que les carences éventuelles en vitamines et en oligo-éléments persistent.
Un suivi médical rigoureux est indispensable, surtout quand il s’agit de contrôler le développement des enfants, mais aussi pour détecter toute coexistence éventuelle des maladies auto-immunes ou d’un lymphome chez les enfants et les adultes.
Une difficulté se pose pourtant sur la voie de cette thérapie : le gluten est très fréquent dans le commerce et présent dans la plupart des produits alimentaires standardisés. Pour cette raison, il faudra rechercher le signe spécifique sur les étiquettes d’emballage, indiquant l’absence du gluten. À titre indicatif, disons qu’il s’agit d’interdire tous les produits contenant de la farine : pain, biscottes, gâteaux, biscuits, pâtes, certaines charcuteries, bière etc. En revanche, on autorise tous les fruits, les légumes, le poisson, la volaille, les produits laitiers, le riz, l’huile, ainsi que le maïs et ses dérivés (par ex., la farine de maïs). Dans les pharmacies, on trouve des aliments (pain, biscuits, pâtes fabriqués de la farine sans gluten). Quand le gluten est présent en quantités microscopiques dans un aliment, il n’est pas inscrit parmi les ingrédients, ce qui crée souvent des problèmes. Parce que même si les ingrédients d’un produit ne contiennent absolument pas de gluten, un problème peut survenir tout de même, si ce produit est fabriqué sur le même équipement qui avait préalablement servi à la fabrication des produits avec gluten. Parce que même la consommation d’une très petite quantité de gluten peut entrainer la destruction des villosités, en quelques heures seulement. Dans le commerce, on trouve des farines, du pain, des pâtes, des bières et d’autres produits sans gluten, permettant à chaque personne de préparer son repas à la maison. Il est recommandé de prendre contact avec la «SOCIÉTÉ HELLÉNIQUE DE LA MALADIE CŒLIAQUE» (www.koiliokaki.com) , ainsi qu’avec son équipe sur Facebook(https://www.facebook.com/groups/koiliokaki/?ref=ts&fref=ts), où on peut trouver beaucoup d’informations utiles à propos de ces produits et de l’alimentation.

En résumé:

– La maladie cœliaque dépend de la prédisposition génétique et est considérée être une maladie auto-immune.

-Elle s’enclenche par la consommation des aliments contenant du gluten

-Le gluten est présent dans les produits contenant du blé, de l’orge et de l’avoine, mais aussi dans la plupart des produits alimentaires standardisés.

-Le patient peut ne pas avoir de symptômes du tout, mais il peut aussi présenter une très grande diversité de symptômes.

-Le diagnostic se réalise par le repérage des anticorps spécifiques et par la gastroscopie avec le prélèvement des biopsies de l’intestin grêle.

– La thérapie unique consiste en un régime rigoureux d’alimentation sans gluten.

Vasiliki Arvaniti 
Responsable scientifique du service de Gastro-entérologie YODA